Archives pour la catégorie Actu en Charente

LE GOUVERNEMENT MACRON PASSE À L’ATTAQUE !

1- Les ordonnances, une méthode antidémocratique pour une politique antisociale

Macron veut finir le travail entamé par Hollande-Valls avec la loi travail version 1 qu’il avait largement écrite. Il compte également aller encore plus loin dans la réforme territoriale en accentuant la concurrence entre les territoires et leur autonomie au détriment des règles nationales de gestion et d’administration.

Après avoir acquis une large majorité à l’Assemblée nationale (avec 18 % des électeurs inscrits), le gouvernement pourrait s’absoudre de l’utilisation des ordonnances. Mais il veut aller vite et surtout pendant la période estivale pour détruire plus de 120 ans de conquis sociaux, empêcher le débat démocratique et notamment la contestation sociale qui pourrait en découler.

Lire la suite LE GOUVERNEMENT MACRON PASSE À L’ATTAQUE !

DCAN, DCN, DCNS ? Comme si on avait besoin de ça…

La Direction Générale a donc décidé de changer le nom de notre entreprise. Visiblement,
pour une poignée de nos dirigeants, il semble que ce soit la priorité actuelle… Une fois de
plus, il est navrant de constater la distance existant entre des personnels, attachés à leur
entreprise et son histoire, en prise avec des difficultés quotidiennes dans le cadre de leurs missions, et une Direction Centrale qui décrète, assène, impose, sans jamais tenir compte de l’avis de qui que ce soit.

Lire la suite DCAN, DCN, DCNS ? Comme si on avait besoin de ça…

Déclaration de la Commission exécutive confédérale – Réforme du droit du travail : le double jeu du gouvernement

Le Gouvernement a engagé des rencontres avec les organisations syndicales et patronales sur la réforme du droit du travail. Chaque organisation est reçue individuellement, en tout et pour tout six fois une heure, pour 120 ans d’histoire sociale ! La CGT a décidé de participer à ces réunions avec un double objectif :
– avoir une législation du travail renforçant les droits de l’ensemble du monde du travail (salariés et non-salariés) ;
– dénoncer l’idée selon laquelle les droits collectifs seraient responsables du chômage.

Lire la suite Déclaration de la Commission exécutive confédérale – Réforme du droit du travail : le double jeu du gouvernement

DROIT DU TRAVAIL : Le gouvernement n’assume toujours pas sa réforme

La CGT a été reçue pour une deuxième et ultime heure de discussion sur le projet de refonte totale de 120 ans de droit du travail. Cela concerne, en effet, la primauté de l’accord d’entreprise sur les conventions collectives et le contrat de travail.
Le gouvernement se refuse toujours à mettre un texte sur la table ! Dans le même temps, le projet de loi d’habilitation paraît cet après-midi dans la presse.

Lire la suite DROIT DU TRAVAIL : Le gouvernement n’assume toujours pas sa réforme

Aux candidat(e)s – aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017

 

Aux candidat(e)s aux élections législatives

des 11 et 18 juin 2017

Madame, Monsieur,

Vous êtes candidat(e)s aux élections législatives des 11 et 18 juin prochains et, c’est à ce titre que nous vous interpellons.

Vous n’êtes pas sans savoir que le Président de la République a proposé dans son programme d’augmenter la Contribution Sociale Généralisée (CSG) de 1,7%.

Lire la suite Aux candidat(e)s – aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017

Compte-rendu de la rencontre du 29 mai 2017 entre le Premier Ministre, la Ministre du Travail et la CGT

Pour le gouvernement : Pierre André Imbert (conseiller social du Président de la République) ; Edouard Philippe (Premier Ministre) ; Thomas Fatome (directeur adjoint du cabinet du Premier Ministre) ; Franck Morel (conseiller social du Premier Ministre) ; Muriel Pénicaud ministre du travail ; Antoine Foucher (directeur du cabinet de la Ministre du Travail) ; Yves Struillou (Directeur Général du Travail)
Pour la CGT : Philippe Martinez – Secrétaire Général ; Catherine Perret, Fabrice Angei, Mohammed Oussedik – Direction confédérale.

Lire la suite Compte-rendu de la rencontre du 29 mai 2017 entre le Premier Ministre, la Ministre du Travail et la CGT