Archives pour la catégorie Ruffecois

01/02/2021- Le 4 février, initiatives CGT en Charente.

La journée d’action interprofessionnelle du 4 février dans notre territoire s’organise autour :

  Ø – Dans les entreprises et administrations où la CGT est présente, il est demandé à chaque syndicat d’appeler à la grève et à des assemblées générales en travaillant à l’unité syndicale.

  Ø  – Dans le territoire, lancement de la campagne des élections TPE en Charente avec des initiatives étalées sur la journée dans chaque territoire d’Uls avec le soutien à chaque fois du camion podium CGT afin d’aller à la rencontre des salariés de ces entreprises complètement concernés par les revendications portées sur l’appel confédéral.

La journée se décline ainsi :       – Barbezieux : Rassemblement à partir de 8h et action de tractage à proximité de la zone de Plaisance     – Jarnac : Rassemblement place du Château de 9h à 12h avec distribution de tracts.     – Mansle : Rassemblement sur la place de la rue Grange du Chapitre de 10h à 14h avec distribution de tracts     – Chasseneuil : Rassemblement de 12h30 à 14h à la zone d’emploi « les pièces de l’âge » avec distribution de tracts

 – La Rochefoucauld : Rassemblement de 14h à 16h place du Docteur Lhomme avec distribution de tracts     – Angoulême : Rassemblement à l’hôtel de ville avec distribution de tracts de 16h à 17h.

  Des prises de parole seront faites par les secrétaires généraux des Uls lors des rassemblements à celui d’Angoulême et une conférence de presse sera également organisée. Nous vous invitons les à venir nombreux sur les rassemblements organisés dans les Uls.

La SNCF déraille Faisons la changer de voie !

Ça y est, la décision serait prise : il n’y aurait plus d’arrêts TGV en gare de
Ruffec à la mise en service de la LGV SEA, le 2 juillet 2017 !!!
Le scénario de casse du service public, envisagé par la SNCF, enfin SNCF
mobilités et SNCF réseau maintenant, se met en place.
Après la suppression des arrêts TGV, il est envisagé la réfection des quais, mais
pourquoi refaire des quais lorsqu’on supprime des trains ? Et bien pour que les TER qui
restent puissent circuler en EAS (équipement agent seul) et sans autorisation de départ
obligatoire.
Donc plus de TGV, plus de contrôleur et plus d’agent circulation. Pas de TGV, pas
besoin de billets et donc le DBR (Distributeur Billets Régionaux) pourrait suffire,
conséquence plus de guichets voyageur.
Et pour couronner le tout, baisse de la vitesse de la ligne qui passerait de 220
km/h à 160 km/h ce qui engendrerait un allongement des délais d’acheminement, une
maintenance amoindrie, la fermeture de brigade de maintenance chargées de l’entretien
de la voie (St Saviol-Ruffec) et la diminution des
effectifs en maintenance électriques et
caténaires.

Lire la suite La SNCF déraille Faisons la changer de voie !