Initiative de mobilisation et de soutien aux cheminots.

Vous le savez, les cheminots sont en grève depuis le 5 décembre 2019. Cela fait 17 jours aujourd’hui.
Vous dire que tout va bien serait mentir…
Nous ne lâchons rien. Mais, comme vous pouvez l’imaginer, ça « tire » sérieusement sur les finances familiales, créant ça et là des tensions. Certains collègues se retrouvent même dans de grandes difficultés.
Nous nous sommes et à 100 % sur toutes les AG de Nouvelle-Aquitaine positionnés sur la reconduction. Pour être plus précis, je ne vois pas de « sortie » envisagée avant la rentrée (et même après : les AG sont souveraines). Ce qui, à la louche mettra des camarades avec 1 mois de grève au compteur…

Lors des deux dernières assemblées générales, nous avons collectivement décidé, sur une idée de Grégory SURGET, ADC à Angoulême, d’organiser une action pacifique et sans risques. En voici les contours. Ils peuvent évoluer légèrement mais l’essentiel s’y trouve. Cette journée est pilotée par le syndicat CGT des Cheminots d’Angoulême et le syndicat Sud-Rail d’Angoulême.

1. Où ça ? Devant la gare d’Angoulême, sur le parvis (le rassemblement a été déclaré en Préfecture hier)

2. Quand ? Le vendredi 27 décembre 2019

3. A quelle heure ? A partir de 9h00 pour celles et ceux qui souhaiteraient nous aider à préparer l’intendance (montage d’une structure d’accueil, etc…). Pas plus de 30 personnes…
Ensuite, nous convions tout le monde à partir de 11 heures.

4. Qui contacter ? Le coordinateur de l’évènement (moi-même : Jacky, 07/86/64/57/59)

5. Avec quel appui ? Pour l’heure, la Fédération CGT de l’Enseignement s’est proposée spontanément. Les autres devraient suivre après que ce message sera envoyé par l’Union Départementale à toutes les Fédérations.

6. A quoi ressemblera cette journée ? Nous l’avons imaginée comme un rassemblement citoyen, autour duquel graviteront les cheminots en premier lieu, entourés de toutes celles et ceux qui se sont insscrits dans la lutte pour dire STOP à la Macronie et ses réformes sociales sanguinaires, mais aussi les camarades sensibles à notre devenir, nos retraites, et surtout nos gosses à qui le POUVOIR est en train de préparer un sombre avenir…

7. Comment se déroulera cette journée ?

– vous serez accueillis par les cheminots (un grand tivoli sera monté devant la gare),
– l’apéritif sera servi par les cheminots et vendu au profit d’une caisse de solidarité,
– le repas (pique-nique) sera partagé. Il est demandé à chaque camarade présent ce jour-là d’amener ce qu’il peut (entrée, plat, dessert) et surtout d’un couvert complet. Un barbecue sera mis à disposition. Quelques sandwiches pourront être vendus sur place (sous réserve, et jusqu’à épuisement du stock au moment où j’écris ces lignes).
– si des camarades pouvaient amener quelques gâteaux, ce serait vraiment bien. Nous pourrions alors procéder à une vente à destination de tout le monde, y compris les usagers passant par là,
– il y aura également possibilité d’une vente de boissons (au verre) : eau, vin, bières, jus de fruit etc…
– un percolateur nous donnera le café.

8. De quoi avons-nous besoin ?

– de contenants pour récupérer le verre, etc…
– de musiciens (éventuellement) qui joueraient gracieusement. Un groupe électrogène sera installé,
– de camarades à la fin de l’évènement pour aider au démontage des structures,
– de chaises pour soulager les personnes dont la station debout est pénible mais aussi pour le confort,
– de quelques tables pliantes,
– d’idées d’animations (je vous fais confiance !)
– d’un bon micro avec un jack (ou HF). Un amplificateur professionnel sera sur site,
– d’autres petits tivolis (éventuellement). Pensez à des poids au cas où le vent (pas celui de la colère, il est déjà là) serait de la partie,
– de quoi réchauffer (brasero extérieur avec bois)

Il est possible que les médias soient présents. Préparez éventuellement vos réparties.
Il y aura peut-être des prises de paroles associatives, politiques, syndicales, citoyennes, etc… : l’amplification sera sur place.

Par ailleurs, si quelques camarades avaient dans leurs connaissances des personnalités publiques, des responsables engagés, des artistes (Benoît Delépine en Charente, etc…), pensez à les inviter…

L’AG de lundi 23 décembre (10 heures au dépôt) peaufinera les détails et fera en sorte que cette journée soit une pleine réussite, socialement et humainement parlant.

Je reviendrai vers vous (si cela s’impose) avant lundi.

D’ores et déjà, si vous êtes sûrs de venir, et dans un souci d’organisation, laissez-moi un sms avec juste : « J’y serai », en n’oubliant pas de préciser votre nom. Merci. Vous pouvez également relayer l’information sur les réseaux sociaux (une affiche a été réalisée par un camarade)…

Je vous souhaite le meilleur du monde, à commencer par un beau week-end…

PS : n’hésitez surtout pas à parler autour de vous de ce vendredi 27 décembre 2019. Ce jour-là, c’est la saint Jean. Il n’y aura pas de feu de la saint Jean, mais illuminons le parvis de nos consciences citoyennes. Venez nombreuses et nombreux !!!!!

Le Secrétaire du syndicat des Cheminots d’Angoulême,

Jacky WALLART (07/86/64/57/59)