A LIRE – RETRAITES – Six arguments contre l’allongement de la durée de cotidation.

La durée de cotisation requise pour avoir une retraite à taux plein est passée de 37,5 ans pour les générations nées avant 1934 à 41,5 ans pour les générations nées en 1955 suite aux réformes successives depuis 1993, soit plus de quatre ans d’allongement de la durée de cotisation en l’espace de 26 ans. Or le gouvernement envisage encore de prolonger l’allongement de la durée de cotisation jusqu’à 43 annuités pour la génération née en 1973.

Nous avons toutes les raisons de nous opposer à cette réforme qui, loin de répondre aux évolutions de la société, mine le système par répartition.

1.    L’allongement de la durée de vie : les salariés ont déjà donné !
2.    L’effet principal de l’allongement de la durée de cotisation : la baisse des pensions liquidées à l’âge légal
3.    Dans la majorité des cas ce ne sont pas les salariés qui décident de leur durée de cotisation
4.    Une réforme qui pénalise particulièrement les femmes
5.    Une mesure largement évitable
6.    Plutôt que de travailler plus vieux, en mauvaise santé, organisons de vraies carrières complètes pour tous

Lire le dossier complet ICI

NAO 2014 : Face à la situation, pas d’autre choix que l’Action

Premières propositions de DCNS : Inadmissibles pour la CGT

OETAM IC
AG 0,8%
AI – EP 0,8% 1,6%
Mesure bas salaires + 1,05% si AG/AI <
(pour les SAB < 26000€)

- Promotions inter-catégorie :
 30 passages OE  ->  TAM
 50 passages OETAM  ->  IC - Budget mobilité :Minimum 3% du SAB (hors AI – EP)
– OETAM :Taux de promotion de 12% (hors parcours d’intégration)
– IC :Taux de promotion de 9% (hors promotions automatiques)

Lire la suite NAO 2014 : Face à la situation, pas d’autre choix que l’Action