Aux candidat(e)s – aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017

 

Aux candidat(e)s aux élections législatives

des 11 et 18 juin 2017

Madame, Monsieur,

Vous êtes candidat(e)s aux élections législatives des 11 et 18 juin prochains et, c’est à ce titre que nous vous interpellons.

Vous n’êtes pas sans savoir que le Président de la République a proposé dans son programme d’augmenter la Contribution Sociale Généralisée (CSG) de 1,7%.

Lire la suite Aux candidat(e)s – aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017

Compte-rendu de la rencontre du 29 mai 2017 entre le Premier Ministre, la Ministre du Travail et la CGT

Pour le gouvernement : Pierre André Imbert (conseiller social du Président de la République) ; Edouard Philippe (Premier Ministre) ; Thomas Fatome (directeur adjoint du cabinet du Premier Ministre) ; Franck Morel (conseiller social du Premier Ministre) ; Muriel Pénicaud ministre du travail ; Antoine Foucher (directeur du cabinet de la Ministre du Travail) ; Yves Struillou (Directeur Général du Travail)
Pour la CGT : Philippe Martinez – Secrétaire Général ; Catherine Perret, Fabrice Angei, Mohammed Oussedik – Direction confédérale.

Lire la suite Compte-rendu de la rencontre du 29 mai 2017 entre le Premier Ministre, la Ministre du Travail et la CGT

Compte-rendu de la rencontre du 30 mai 2017 entre la Ministre du Travail et la CGT

Muriel Pénicaud, ministre du Travail, accompagnée d’Antoine Foucher directeur de cabinet et Claire Scotton directrice adjointe de cabinet
Délégation CGT : Philippe Martinez – Secrétaire Général, Catherine Perret, Fabrice Angei, Mohammed Oussedik – direction confédérale
Cette rencontre a permis pour l’essentiel de clarifier le calendrier et la méthode retenue par le gouvernement concernant la réforme du code du travail.
Suite aux réunions avec le 1er ministre du 29 mai (cf. compte-rendu) et de ce jour avec la ministre du travail, une feuille de route sera rendue publique le mercredi 7 juin afin d’engager la concertation sur trois thématiques composant le « paquet » travail, à savoir : le périmètre de l’accord d’entreprise par rapport à l’accord de branche, de quoi se nourrit le dialogue social en entreprise et comment il s’articule avec les droits et garanties des salariés, l’instance unique de représentation du personnel.

Lire la suite Compte-rendu de la rencontre du 30 mai 2017 entre la Ministre du Travail et la CGT

Elections législatives, le progrès social, encore et toujours !

Après les élections présidentielles marquées par la présence du FN au second tour, la CGT redit avec force que le monde du travail n’a aucun intérêt à ce que ce parti ait une audience et des élus.
Nous refusons une société basée sur l’exclusion, le rejet et les discriminations. La CGT à contrario, agit pour une société plus juste, solidaire, équitable respectueuse des femmes et des hommes dans toutes leurs diversités. Pas une voix ne doit aller au FN et à l’extrême droite, ils ne sont pas du côté des travailleurs.

Lire la suite Elections législatives, le progrès social, encore et toujours !

COMMUNIQUE DE PRESSE : En finir avec les reculs sociaux qui font le terreau de l’extrême droite

En finir avec les reculs sociaux qui font le terreau de l’extrême droite

 Après le 1er tour de l’élection présidentielle et au-delà des résultats qu’il convient d’appréhender avec lucidité, l’union départementale CGT de la Charente réaffirme avec force les valeurs républicaines et internationalistes de solidarité qui animent la CGT.

Non, le Front National n’est pas un parti comme les autres. Grâce à une habile campagne de communication, il tente de donner l’image d’un parti à la fois respectable et différent des autres, il reste pourtant un parti profondément nationaliste, raciste, xénophobe.

Lire la suite COMMUNIQUE DE PRESSE : En finir avec les reculs sociaux qui font le terreau de l’extrême droite

TRACT DU 1er MAI 2017 et Déclaration de la Commission exécutive confédérale

Ensemble, faisons du 1er mai une journée de lutte et de mobilisation contre     l’extrême droite, l’ultralibéralisme, pour la paix, la prospérité et la justice    sociale.

L’origine de la « fête du travail », fixée au 1er mai, remonte au XIXème siècle. Le 1er mai 1886 est en effet la date retenue par les militants de « l’American Fédération of Labor » pour obtenir la journée de 8 heures, dans le cadre du rapport de force avec le patronat. Le jour venu, ce sont plus de 200 000 ouvriers qui se mettent en grève pour faire plier les dernières résistances de leurs employeurs. La manifestation du 3 mai, à Chicago tourne au drame. C’est dans le sang que les ouvriers américains obtiennent finalement gain de cause.

Lire la suite TRACT DU 1er MAI 2017 et Déclaration de la Commission exécutive confédérale