Archives pour la catégorie EVENEMENT

Les luttes féministes ont permis de conquérir des droits et
de progresser vers l’égalité entre les femmes et les hommes. Mais cette égalité est loin d’être effective. C’est pourquoi la journée du
8 mars ne se « fête » pas et n’est pas la « journée de la femme » mais bien celle de lutte pour les droits des femmes !

Le 8 mars est une journée internationale de convergence de toutes nos luttes, celles des femmes d’ici et d’ailleurs.
L’égalité entre les femmes et les hommes est pour nous incontournable : elle participe du progrès social. Laisser perdurer les inégalités, s’exercer les violences contre les femmes et les filles, c’est porter une responsabilité sur le fait que les idées rétrogrades progressent, que le patriarcat perdure. Et nous ne cesserons pas de le répéter : la « cause des femmes » n’est ni secondaire, ni une opération de communication. Elle ne se limite pas à féminiser les postes de direction en oubliant la majorité des femmes scotchées au plancher collant des temps partiels et de la précarité. Elle demande outre une volonté politique de tous les instants, des moyens humains comme financiers importants pour y parvenir et des sanctions contre les employeurs qui ne respectent pas l’égalité professionnelle.

En 2018, l’urgence à obtenir l’égalité est toujours là !

Dans la métallurgie, par exemple :
– 26% d’écart de salaire entre les femmes et les hommes,
– 40% d’écart sur les pensions de retraite entre les femmes et les hommes,
– 80% de femmes se disent victimes de sexisme au travail,
– 1 femme sur 5 se dit victime de harcèlement sexuel sur le lieu de travail,
– 5% des viols et 25% des agressions sexuelles sont à déplorer sur le lieu de travail.

L’égalité entre les femmes et les hommes est une question de justice sociale et de démocratie. C’est un levier pour gagner l’émancipation de toutes et tous.
«Le féminisme n’a jamais tué personne. Le machisme tue tous les jours.»
Benoîte Groult.

En 2018, les femmes en France sont toujours payées 26% de moins que les hommes. Comme si elles arrêtaient tous les jours d’être payées à 15h40.

C’est pourquoi la CGT Charente invite tous les personnels

dans toutes les entreprises, administrations, associations, etc …

à débrayer à 15h40 ce 8 mars 2018