Archives pour la catégorie Actu en Charente

Communiqué de presse UD Cgt 16 – Elections Professionnelles de la Fonction Publique

La CGT reste majoritaire, 1ère organisation syndicale en Charente

Plus de 28 000 agents des trois versants de la Fonction Publique étaient appelés aux urnes dans notre Département. A cette heure, nous n’avons pas le taux définitif de participation ; il semble cependant qu’il ne soit pas en baisse par rapport à 2011. Plus de 50% des agents se sont exprimés pour prendre leur avenir en main. Les résultats partiels rassemblés jusqu’à présent nous permettent déjà de poser un premier bilan.

Fonction Publique Hospitalière :

La CGT arrive en tête en Charente et enregistre une progression tant en voix qu’en sièges. En particulier, la CGT enregistre une forte progression à Camille Claudel où elle dépasse les 60%. A Ruffec aussi, la CGT se place en tête avec 58 % des voix. Même constat à La Rochefoucauld avec 59% des suffrages en faveur de la CGT.

Fonction Publique Territoriale :

La CGT reste 1ère organisation syndicale du département. Notre syndicat arrive en tête au niveau du Grand Angoulême et devient majoritaire au Comité Technique de la mairie d’Angoulême. Nous conservons la première position au Comité Technique du Centre de gestion qui regroupe les petites collectivités.

Fonction Publique d’État :

Les résultats ne seront connus que la semaine prochaine.

Dans un contexte général qui vise à discréditer l’action syndicale et plus particulièrement la CGT, ce résultat confirme la pertinence des choix de la CGT, et conforte notre position de 1ère organisation syndicale de France.

La CGT remercie tous ses militants, syndiqués, sympathisants et électeurs qui, par leur implication et leur vote, ont permis l’obtention de ces bons résultats.

16 Oct – Pour la reconquête de la Sécurité Sociale

Le 23 juillet dernier, le projet de loi de financement rectificative de la Sécurité sociale (PLFRSS) a été définitivement adopté. Celui-ci intègre les mesures du Pacte de Responsabilité et de Solidarité, dont le coût serait compensé par des économies en grande partie par une nouvelle réduction des budgets en matière de prestations sociales et de dépenses de santé.

nouvelle_imageAucune recette supplémentaire n’est prévue. De plus en plus d’assurés sociaux renoncent à des soins nécessaires, les hôpitaux manquent de personnel, le déremboursement de médicament s’accentue, malgré cela, le gouvernement persiste à imposer des économies supplémentaires en matière de gestion, qui vont se traduire par une diminution de la qualité des soins dans un secteur déjà en tension.

A l’inverse de la logique du patronat, la CGT revendique qu’une part plus importante des richesses créées par le travail se consacre au financement de la Sécurité Sociale. Pour cela, le développement de l’emploi stable et l’augmentation des salaires sont des premiers leviers d’augmentation des cotisations qui financent la protection sociale.

A la veille de l’examen de la loi de financement 2015 de la sécurité sociale, qui prévoit notamment d’amputer largement la branche famille, la CGT appelle à la mobilisation.

{{-* 9H / Conférence « Les  enjeux de la protection sociale et le financement de la sécu ».}}
{_ A l’Union Départementale CGT de la Charente
_ 10 rue Chicoutimi – Ma Campagne – 16000 ANGOULÊME}

{{-* 14H / Rassemblement au Champs de Mars pour se diriger vers l’ARS}}
{8 rue du père  Joseph Wrésinski  à  Angoulême.}

A télécharger :

Tract départemental USD / UD CGT 16
2014-10-16_-_tract_usd_-_ud_cgt_16_page_1-4393c

 

 

 

Tract de l’USR Charente
tract_usr_16_octobre_01-11ee8

Mobilisation des Retraités le 30 septembre 2014

Dans le cadre de la journée de mobilisation unitaire des retraités, une délégation ira porter nos revendications au Préfet le :

MARDI 30 SEPTEMBRE A 16 HEURES

Je vous invite à participer et à faire participer le plus possible de personnes au rassemblement, qui aura lieu à la même heure devant la Préfecture.

On ne peut pas se contenter de 0,26 euros de plus par jour sur les pensions de 792 euros,  11 centimes par jour sur celles inférieure à 1200 euros, et rien pour les autres.

Le gouvernement se moque des retraités.

Exigeons tous ensemble un rattrapage immédiat de 300 euros et une augmentation générale des retraites et pensions avec effet rétroactif au 1 janvier 2014.

Nous étions 75 à Paris le 3 juin, nous pouvons être une centaine à Angoulême mardi prochain… si nous le voulons vraiment.