Archives pour la catégorie Actu en Charente

Non à l’externalisation des fonctions de soutien !

 logos inter

Le Conseil départemental de la Charente met en place une réorganisation du travail des agents de nos collèges qui passe par une externalisation !
Il recourt, à compter de janvier 2018, à un prestataire privé pour assurer la fonction nettoyage des locaux.
A ce jour, 10 établissements sont concernés. La collectivité prétexte « la défaillance des agents » (accidents du travail, pénibilité, congés maladie…) pour les remplacer par une société privée.
Au lieu donc de mener une politique de prévention, le Département transfère une
mission de service public au secteur privé.
Jusqu’où iront-ils ?
Indignées, révoltées, les organisations syndicales FSU et CGT du Conseil départemental et de l’Éducation nationale appellent à un rassemblement le mercredi 6 décembre à 16h30, devant le Conseil départemental de la Charente, 31 boulevard Émile ROUX Angoulême.

La lutte continue à DCNS Ruelle (Naval group)

2ème semaine de conflit en cours à DCNS, malgré une mobilisation suivie et organisée, la Direction centrale fait la sourde oreille.

Pendant ce temps-là, la Direction locale, elle, multiplie les rencontres bilatérales avec notre syndicat, tentant tantôt de nous amadouer, tantôt de nous intimider.

Pire, encore, ce matin, du 27 septembre, une bonne cinquantaine de copains se sont retrouvés dans le bâtiment 38 pour aller expliquer à quelques cadres et suiveurs d’affaires zélés qu’il ne fallait pas toucher à l’un des nôtres !

En effet, la direction, aux abois face au retard accumulé, suite à la grève, sur des pièces pour la marine nationale ou quelque client étranger, pète les plomb et menace ouvertement, et par intermédiaire, de représailles, un copain sur une machine !

C’est tous ensemble et en bloc que nous les avons avertis du caractère inacceptable de ce genre d’attitude. Les personnels grévistes présents en ont profit pour rappeler que la grève ne cesserait que lorsqu’ils auront obtenu satisfaction sur leurs revendications.

Pour rappel, la caisse de solidarité est toujours ouverte et il n’y a pas de petit don pour aider ceux qui lutte contre l’oppression.