Aux candidat(e)s – aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017

 

Aux candidat(e)s aux élections législatives

des 11 et 18 juin 2017

Madame, Monsieur,

Vous êtes candidat(e)s aux élections législatives des 11 et 18 juin prochains et, c’est à ce titre que nous vous interpellons.

Vous n’êtes pas sans savoir que le Président de la République a proposé dans son programme d’augmenter la Contribution Sociale Généralisée (CSG) de 1,7%.

Cette mesure a surtout été présentée comme un moyen d’améliorer le pouvoir d’achat de nos concitoyens. Les 21 milliards d’euros de recettes permettraient, selon M Macron, de supprimer les cotisations de l’assurance chômage (2,4%) et de l’assurance maladie (0,75%) des salariés actifs. En ce qui concerne les retraités, ils  n’auront droit qu’à des prélèvements supplémentaires.

En effet d’après nos informations, le Président de la République ne prévoit d’augmenter que le taux normal de la CSG, qui s’applique aux foyers dont les revenus annuels sont supérieurs à 14.375 euros pour un célibataire ou 22.051 euros pour un couple. Cela représente, d’après lui, près de 60 % des retraités. Les autres sont exonérés ou bénéficient d’un taux réduit qui resterait inchangé.

Ainsi pour une retraite de

  • 1200 € Mensuel, un retraité devrait payer 245€ de CSG en plus par an
  • 1500 € Mensuel, 306€ de CSG en plus par an
  • 1700 € Mensuel, 346€ de CSG en plus par an
  • 2000 € Mensuel, 408 € de CSG en plus par an

Comme si avec une retraite de 1200 € on était riche.

Si cette mesure était appliquée, cela constituerait une nouvelle atteinte au pouvoir d’achat des retraités.

Rappelons que les retraites n’ont pas été augmentées depuis 4 ans et que les retraité(e)s sont soumis à de multiples mesures fiscales (CASA, suppression de la demi part fiscale, suppression de l’exonération des majorations familiales…).

Aussi, nous vous demandons de vous prononcer clairement contre cette augmentation de la CSG et si, si vous êtes élu(e) de voter contre une telle mesure.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de croire en notre attachement aux valeurs de solidarité de notre système de protection sociale.

Lettre aux candidats