21 mars – Syndicat CGT des Mines et de L’énergie de la Charente, la lutte se poursuit !!!

Pour une REVALORISATION du SNB, seule mesure permettant une augmentation de salaire POUR TOUS, QUI COMPTE POUR L’AVENIR et pour la RETRAITE !!!
La prime, elle, n’est que ponctuelle et seulement pour cette année !
Contre la fermeture des boutiques EDF,
Contre la réduction des effectifs, la suppression de plus de 7000 emplois,
Contre le démantèlement des différentes entreprises des IEG EDF, RTE, ENEDIS, ENGIE …
Contre la Casse du Service PUBLIC.

Premiers acquis de la lutte, mais on est loin du compte !

A EDF, pour toute réponse aux revendications, LEVY annonce 600 € bruts de prime qui seraient censés faire le compte alors que 10 000 NR ont été économisés en 2016 et 10 000 NR le seront en 2017. Sur l’emploi, le Président renvoie à la négociation dans les métiers (production et ingénierie) pour préserver certaines compétences clés… et rien pour les autres. Il maintient son cap 2030 avec la réduction de 7 000 emplois, particulièrement dans les métiers également stratégiques et d’avenir comme la R&D, le commerce censé fidéliser les clients, le tertiaire qui harmonise le fonctionnement de l’entreprise. A noter qu’aucune enveloppe n’est indiquée pour apprécier le niveau de l’engagement.

A ENEDIS, pour toute réponse aux revendications, MONLOUBOU annonce une prime de 400 € bruts, une enveloppe de 1 700 NR supplémentaires, ce qui n’est pas négligeable mais loin de répondre à la nécessaire revalorisation des classifications, un taux de promotion et d’avancements au choix global identiques pour tous les collèges. Concernant l’emploi, 900 embauches étaient prévues dans le Plan Moyen Terme (PMT). Finalement, à l’issue de la discussion, ce sont 1 200 embauches qui seront réalisées dont 1 000 dans le domaine technique.

A GRDF, pour toute réponse aux revendications les Directions annoncent unilatéralement 300 € de plus sur l’intéressement.

Pour RTE, ENGIE, GRT GAZ pour l’instant la direction n’a pas réagit et reste silencieuse !!!

Le syndicat CGT Mines et Energie de la Charente appelle à participer à l’action en posant 1H de grève dans la journée du 21 mars 2017
– Pour peser pour l’ouverture d’une négociation sur le SNB
– Pour soutenir les multitudes actions sur tout le territoire Français
– Blocage de site, EDF, ENEDIS, Centrale, Boutique
– Passage en tarif de nuit
– Blocage site SERVAL

VOUS ÊTES ÉGALEMENT INVITES A PARTICIPER A
Une matinée d’étude organisée par l’UNION DÉPARTEMENTALE CGT CHARENTE de 8h30 à 12h30
Au 10 rue de Chicoutimi, siège de l’UD (Ma Campagne)
« Construire des revendications pour l’Industrie et les Services Publics en Charente »

UN PRÉAVIS DE GRÉVE A ÉTÉ DÉPOSÉ ET VOUS COUVRE SUR TOUTE LA JOURNÉE