Hôpital de Ruffec, grève et mobilisation le 8 nov.

Mardi 8 Novembre 2016 à partir de 14h
Rassemblement
Champ de foire de Ruffec, face à l’Hôpital

Le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2017 présenté en Septembre dernier prévoit une économie supplémentaire de 845 millions d’euros sur les hôpitaux publics en plus des 3 milliards déjà en cours sur 3 ans (2015-2016-2017). Ruffec n’échappe pas aux restrictions.

C’est dans ce contexte que le premier État Prévisionnel des Recettes et des Dépenses de l’hôpital a été refusé par l’ARS au prétexte qu’il n’a pas suffisamment de capacité d’autofinancement.

En réponse, dans un courrier en date du 7 Juillet 2016 adressé à l’ARS par le directeur de l’hôpital, les mesures d’économies drastiques suivantes sont listées (pour application au 1er Janvier 2017) :

  • Gel de 2 postes paramédicaux suite à départ en retraite = -76 000€.
  • Diminution de 20% des remplacements = -130 000€ (3 à 4 postes).
  • Réorganisation des services = – 20 000€.
  • Diminution à 15 RTT par an et par agent = -105 000€ (3 postes).

De plus, lors des commissions de Juin, le Directeur a annoncé son refus de titulariser les contractuels sur poste. Le taux de contractuels (CDD et CDI confondus) à Ruffec, 42%, est supérieur à la moyenne nationale.

Certains agents contractuels ont plus de 6 ans d’ancienneté sans aucun espoir d’être un jour stagiairisés, d’autres sont en CDD sur postes vacants : c’est inadmissible !

Toutes ces mesures auront forcément un impact négatif sur nos conditions de travail et nos valeurs professionnelles. Les restrictions successives génèrent stress, fatigue, arrêt maladie, moins de disponibilité, avec des conséquences directes sur notre santé et sur la prise en charge des patients.

 

Trop c’est trop. Nous ne voulons pas devenir des soignants maltraitants.

Alors le 8 Novembre :
Soyons nombreuses et nombreux
à exprimer notre mécontentement.

Voir le Tract en Version Pdf :
tract-8-nov-finalise