Communiqué de presse : Loi travail : les organisations syndicales sont déterminées à obtenir le retrait

 

Loi travail : les organisations syndicales sont déterminées à obtenir le retrait

Les organisations syndicales de la Charente CGT, FO, FSU, Solidaires et CFE-CGC se sont réunies le jeudi 23 juin 2016 à la maison des syndicats à Angoulême. Avec 200 000 manifestants dans tout le pays et 60 000 à Paris, les organisations syndicales de Charente constatent que la mobilisation a été massive. Les organisations syndicales de la Charente CGT, FO, FSU, Solidaires et CFE-CGC, dont certains adhérents et dirigeants (environ 500) étaient présents à la manifestation Parisienne du 14 juin dernier affirment que seul le gouvernement est responsable des violences qui ont précédées le cortège intersyndical. Il est responsable et coupable d’avoir jeté plus d’un million de personnes dans les rues de France à cause de son entêtement à ne pas discuter le contenu du projet de loi El Khomri et responsable et coupable de faire preuve de laxisme voire de complicité face aux agissements des casseurs (les images parlent d’elles-mêmes).

Les organisations syndicales de Charente CGT, FO, FSU, Solidaires et CFE-CGC, comme leurs confédérations, considèrent que le gouvernement a franchi un nouveau cap dans sa volonté de bâillonner le mouvement social, en interdisant pendant un temps, la manifestation parisienne du 23 juin. Cette décision représentait une remise en cause grave d’une liberté fondamentale garantie par la constitution : le droit à manifester. De plus, à ce jour, des dizaines de camarades, syndiqués où non dans nos structures, arrêtés au hasard au cours d’actions militantes, sont en attente de jugements dont les conséquences pourraient être dramatiques pour eux. Les organisations syndicales de Charente CGT, FO, FSU, Solidaires et CFE-CGC condamnent fortement cette répression anti manifestants et demandent la relaxe générale pour tous ces camarades. Les organisations syndicales de Charente CGT, FO, FSU, Solidaires et CFE-CGC, après plusieurs mois de grèves et de manifestations, restent déterminées à obtenir le retrait du projet de loi travail. Elles rappellent que ce projet de loi est rejeté par une majorité de français, sondage après sondage. Ce projet de loi travail, qui cristallise l’opposition d’une intersyndicale aujourd’hui encore plus large, a été imposé aux parlementaires au moyen de l’article 49-3 que le gouvernement menace d’utiliser de nouveau en juillet. Elles réaffirment leur opposition à notamment toute remise en cause de la hiérarchie des normes permettant de donner la primauté à l’accord d’entreprise au mépris de la protection garantie par la branche et par le code du travail. Les organisations syndicales de Charente CGT, FO, FSU, Solidaires et CFE-CGC regrettent que la Président Hollande n’ait toujours pas répondu au courrier que lui ont adressé les confédérations le 20 mai. Les organisations syndicales de Charente CGT, FO, FSU, Solidaires et CFE-CGC entendent poursuivre la mobilisation jusqu’au retrait du projet de loi travail, y compris pendant la période estivale et à la rentrée, si le gouvernement passait en force pendant l’été. Elles appellent les salarié-es à amplifier la mobilisation et à décider dans les entreprises et dans les services des moyens d’action pour gagner, y compris par la grève. Les organisations syndicales de Charente CGT, FO, FSU, Solidaires et CFE-CGC de Charente appellent à se rassembler mardi 28 juin à 12 heures place New York. L’intersyndicale remettra ensuite les votations citoyennes au préfet. Les organisations syndicales de Charente Les organisations syndicales de Charente CGT, FO, FSU, Solidaires et CFE-CGC se retrouveront jeudi 30 juin à 15h30 à la maison des syndicats d’Angoulême.

Angoulême le 24 juin 2016

Communiqué intersyndical Charente