RÉPRESSION SYNDICALE chez TERREAL !

La Direction du groupe Terreal emboite le pas des Air France, Goodyear, Roanne et autres adeptes de la répression aveugle.

Même si les médias n’en font pas la UNE, nos camarades militants n’en sont pas moins maltraités !

Voir le Pdf – terreal sanctions janv 16 (nn) (3)

A Air France, les médias se sont émues, ont larmoyé devant deux chemises déchirées, accablant les personnes qui ont osé agir de la sorte…. Bien sûr cela est répréhensible, mais bizarrement, ce sont des militants, des CGT, qui ont été inquiétés, traités comme des criminels, coupables avant tout procès. Mais il s’agit pour nous, de syndicalistes émus par la détresse sociale, de simple cas de légitime défense sociale. Car l’attaque de leur direction contre leurs emplois est bien plus mortifère, plus inhumaine que le tissu déchiré. C’est le tissu social de l’avionneur et de son personnel qui est mis à mal, ce sont les salariés qui paient les frais de gestions hasardeuses, qui paieront de leurs emplois…

Dernièrement, l’information éclate ! Prison ferme pour les Goodyear ! Coupables d’avoir défendu leur usine, coupable d’avoir défendu leurs emplois, refusant là encore la fermeture de leur outil de production… et là-bas, dans la nouvelle Région NORD-PAS DE CALAIS-PICARDIE, c’est le procureur général, disciple du grand capital, qui requiert des peines exemplaires de prison ferme pour ces empêcheurs de licencier librement…

Chaque jour les militants CGT sont harcelés, culpabilisés, sanctionnés…

Terreal veut sa part de chasse aux militants !
Quel DG aura la tête d’un militant CGT pour Trophée ?

Certes, pour la façade, le PDG viendra présenter ses vœux à la salle des fêtes de ROUMAZIERES le 22 janvier à 11heures.

Ces vœux auront-ils la même teneur que ceux de la CGT ?

Santé au travail, emplois, pouvoir d’achat….

Ou bien : continuez à bosser plus produire plus mais à effectif réduit et salaire étriqué…

Les salariés de Terréal doivent être respectés, leurs compétences et leur implication reconnues !

 

La CGT est au service des salariés de TERREAL Roumazières !

La CGT met tout en œuvre pour que le personnel bénéficie des meilleures conditions de travail, pour que les emplois suffisant et en CDI soient pourvus pour faire tourner ateliers et bureaux.

Les élus CGT forts de la confiance du personnel négocient âprement avec les directions, pour l’amélioration des salaires ou de la reconnaissance des salariés…

C’est cette action militante que souhaite anéantir la Direction par des attaques incessantes à l’encontre de vos militants !

  • D’abord quatre camarades ciblés et harcelés…
  • Ensuite notre Délégué Syndical Central injustement accusé, sanctionné de 3 jours à pied, sans discernement. Pour l’exemple, pour affaiblir les militants qui ont l’outrecuidance de résister, de revendiquer, de se mettre en travers du diktat patronal…
  • Aux Mureaux dans le 98, autre injuste sanction pour le DS CGT lui aussi écope de 3 jours à pied, là aussi injustice totale, aveugle attaque contre le contre pouvoir…
  • Pour ne pas se sentir en reste, ne pas rester le clément de la société , le DG de BAVENT dans le 14 vient d’être convoqué pour un entretien préalable à sanction, le 29 janvier.

C’est une chasse aux sorcières dûment organisée, Un harcèlement en bataille rangée, une guerre ouverte contre les élus du personnel.

La CGT ne se laissera pas impressionner, les élus continueront leur mission avec conviction pour les intérêts des salariés.

La paix sociale ne se décrète pas par état d’urgence et répression syndicale.

Si notre Président Directeur Général souhaite avoir des partenaires sociaux, il doit les considérer comme tels et faire cesser toutes ces exactions antisyndicales

Quand on touche à un membre de la CGT on touche à toute la CGT !