Hommage à Dany AIME, notre Camarade et amie.

L’Union départementale CGT de la Charente, a l’immense tristesse de vous faire part du décès de notre Camarade et amie Dany AIME. Elle qui a mené tant de combats, elle n’aura pas remporté celui face à la maladie.

Nous souhaitons aujourd’hui, rendre hommage à la femme et la militante qu’elle était en republiant le portrait que nous lui avions consacré au moment de son départ à la retraite, fin 2014, qui ne signait pas pour autant sa retraite militante.
Dany, que nous appelions affectueusement « Mamie » était une femme pleine de vie qui n’aura pas eu le temps de profiter de cette retraite.
Nous tenons à assurer sa famille, ses proches et particulièrement ses enfants, de notre amitié dans ces moments douloureux.

Les obsèques de Dany auront lieu vendredi 27 nov. à 7h30 (au matin)
au crématorium des Trois Chênes à Angoulême (352, rue de Basseau).
Sa famille ne souhaite ni plaque, ni fleurs, uniquement une rose rouge à déposer sur le cercueil.
Dany repose actuellement à la Maison funéraire de l’Isle d’Espagnac et sera visible dès jeudi 26 nov. à partir de 14h.

Portrait de Dany AIME, TUSC n°465, novembre 2014.

DSC_0017Dany est adhérente de la CGT depuis la création en 1999 du syndicat des salariés de Géant Casino. Elle se considère donc comme une jeune adhérente de 15 ans. Pour autant, le parcours de cette touche-à-tout hyperactive est aussi riche que diversifié.

En 2002, on lui propose de figurer sur les listes pour les élections prud’homales. Elle ne connaît pas du tout cette activité, mais accepte avec l’enthousiasme et la curiosité qui la caractérisent. Elle ne siégera qu’à partir du 1er janvier 2004. En 2006, elle devient Présidente de la section Commerce et en 2011 elle accède à la Présidence du Conseil.

En parallèle de cette activité, Dany s’investit aussi dans son syndicat et dans son entreprise. De 2003 à 2005, elle est élue au CHSCT. En 2005, son secrétaire général quitte la CGT du jour au lendemain. Le syndicat de Géant Casino traverse une très mauvaise passe. Toute l’activité est sur le point de s’arrêter. Il ne reste plus que 5 syndiqués. Dany se tourne vers l’Union Locale qui la soutient. Elle devient secrétaire et déléguée syndicale. Deux responsabilités qui, pour elle, vont de pair. Avec ses camarades, elle reconstruit le syndicat, qui compte aujourd’hui 22 membres. Elle sera aussi élue Déléguée du Personnel et au Comité d’entreprise.

Pour élargir ses horizons, Dany rejoindra la CE de la Fédération du Commerce et celle de l’Union Départementale, qu’elle représente à la CE de l’Union Locale de Cognac.

2015 : l’annonce de grands changements.

Alors qu’elle va avoir 60 ans, qu’elle fête cette année ses 40 ans de mariage, et qu’elle est déjà 2 fois grand-mère, Dany prendra sa retraite le 1er avril 2015. Et ce n’est pas une blague ! Elle précise qu’elle sera alors « en retraite de son travail ». Pour elle cette date marquera la fin des doubles journées, mais pas la fin de son parcours militant.

Elle abandonne progressivement certains de ces mandats. Déjà, Véronique BRUNET l’a remplacée au secrétariat du syndicat de Géant. Elle ne renouvellera pas son mandat fédéral. Mais pour 2015, elle est candidate à la Présidence générale du Tribunal de Prud’hommes, « si ses collègues veulent bien d’elle » précise-t-elle modestement.

Elle annonce déjà qu’elle reste disponible pour l’Union Départementale et l’Union Locale, en particulier pour la formation. Pour elle, la continuité syndicale va de soi, et l’on n’a donc pas fini d’entendre celle que certains appellent « Mamie », et qui n’a pas sa langue dans sa poche.