Les militants Charentais fêtent les 120 ans de la CGT en présence de Philippe MARTINEZ.

Hier soir, plus de 200 militants syndiqués Charentais ce sont réunis à Gond Pontouvre pour y célébrer les 120 ans de la CGT. Invité de marque de la soirée, Philippe MARTINEZ, Secrétaire général de la CGT a écouté les militants retracer l’histoire de notre syndicat en Charente.

Ses grandes luttes anciennes ou plus récentes… On se remémore les « Filles de chez Moreau » qui ont tenu le siège de leur usine pendant 2 ans et ont créé une pièce de théâtre de cette aventure. On se rappelle des mouvements chez Rondineau ou encore contre le CPE qui avait mobilisé plus de 25000 manifestants dans les rues d’Angoulême au début des années 2000.
Plus récemment, c’est le mouvement de grève de Leroy Somer l’hiver dernier qu’on évoque ou encore ceux des agents de la Mairie d’Angoulême ou de chez Camille Claudel qui ont lieu actuellement.

Philippe Martinez rebondi sur ces témoignages qui expriment une CGT solidaire, fraternelle et qui se doit de rester optimiste.  Une CGT qui se préoccupe de tous : des salariés bien sûrs, des privés d’emplois ou des retraités qui ne sont pas des privilégiés malgré ce qui peut se dire. De ces jeunes qui passent forcément par la « case chômage » à l’entrée de la vie active – nouveauté de notre époque, ou encore de ces salariés venus de l’Europe travaillant sur notre territoire, payés une misère sans droit sociaux avec lesquels nous devons lutter pour la dignité de leur travail et de leurs droits.

Il rappelle aussi que nous sommes fondamentalement un syndicat antiraciste et que nous devons combattre ceux qui veulent diviser notre pays.

Il conclura par l’importance de l’unité dans le combat, partout où cela est possible. Que c’est tous ensemble que nous serons plus fort.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voir l’article de la Charente libre ICI