TUSC n°470 – Juin 2015

Édito

Voilà l’été !

À l’heure où vous lirez ce nouveau numéro du TUSC, l’été sera installé.

Avec lui, arrivent les vacances, les congés payés, fruits de « l’utopie » syndicale CGT de l’été 36.

 

Cet épisode historique doit nous rappeler, à chaque fois que nécessaire, que ce qui peut paraître illusoire pour beaucoup ne l’est pas forcément pour la CGT.

Ainsi, le passage de la durée hebdomadaire du travail à 32 heures se profile dans le paysage revendicatif de la CGT. Cette revendication, comme la semaine de congé payé en 1936, n’a rien d’hallucinant, elle s’appuie sur une analyse et une argumentation développées un peu plus loin dans ce numéro.

L’été, c’est aussi pour certains, les emplois saisonniers et leur lot de transgression au code du travail, d’exploitation des salariés, ajoutant toutes sortes de malversations au quotidien difficile et parfois douloureux du travailleur saisonnier. Comme chaque année, la CGT s’attache au soutien de ces salariés précaires et à la revendication de meilleures conditions de travail pour ceux qui s’affairent au milieu des vacanciers. Elle met en place une caravane des saisonniers qui sillonnera plusieurs départements pendant la période estivale et qui passera par la Charente le 20 juillet. Lisez l’article qui leur est consacrés.

Au sommaire de ce numéro, également, une nouvelle rubrique dédiée aux syndicats du département. Nous avons souhaité leur donner un espace d’expression dans notre magazine à travers une rubrique que nous voulons récurrente. Ainsi à chaque nouveau numéro, nous vous présenterons un nouveau syndicat.

Pas de vacances pour la lutte. En toutes circonstances, restons vigilants et mobilisés !

Et n’oubliez pas : soyons réaliste, demandons l’impossible !

Voir le Tusc de Juin en téléchargement.

TUSC - 470 - UD - JUIN 2015