Contre la loi Macron, défendons nos droits au travail !

A l’appel de la Cgt Charente, environ 70 Camarades se sont mobilisés devant le Medef lundi 26 janvier contre ce projet de loi Macron.

Extrait du 4 pages Cgt Charente contre la Loi Macron :

Alors que tout le monde a pu constater que la libéralisation du travail, comprenez la casse des droits sociaux, échoue systématiquement à créer de l’emploi, le gouvernement veut faire adopter une nouvelle loi, hyper régressive :

  • démolition du code du travail
  • déconstruction de la justice prud’hommale
  • abandon de la médecine du travail
  • suppression du délit d’entrave
  • déstructuration du dialogue social
  • disparition des CHSCT
  • libéralisation des transports en commun
  • patronisation de l’inspection du travail
  • déréglementation du travail du dimanche

Même Sarkozy n’avait pas osé ! Hollande, Valls et Macron vont au bout des rêves du Medef : ils construisent une France tiers-mondisée, un paradis pour les milliardaires, un enfer pour les autres !

Les Prud’hommes en danger !

« Les prud’hommes c’est une belle justice spécifique du travail. C’est un lieu méconnu, inouï, incroyable, dont vous n’entendez jamais parler sur TF1. C’est une justice paritaire, de proximité, , elle est proscrite, dénigrée, négligée, grinçante, cruelle, elle n’intéresse pas les grands médias, pas même les romanciers ou les conteurs. Il s’agit pourtant de la justice du droit du travail.  » (Gérard Filoche)
La loi Macron transposée dans les conseil des prud’hommes c’est : « en route pour le régressisme » :

  • Extension du pouvoir des juges départiteurs ;
  • Extension de la formation restreinte (2 conseillers au lieu de 4), sur demande du bureau de conciliation (rebaptisé pour ce faire « bureau de conciliation et d’orientation » ;
  • Suppression possible de la case « bureau de jugement » au complet ;
  • Contrôle et organisation de la « démission » des conseillers prud’homaux

Voir la suite sur le 4 pages en téléchargement.
4 pages Macron

http://c.brightcove.com/services/viewer/federated_f9?isVid=1&isUI=1

Lire l’article de la Charente Libre : Angoulême: le Medef prend pour Macron

Communiqué de presse UD Cgt 16 – Elections Professionnelles de la Fonction Publique

La CGT reste majoritaire, 1ère organisation syndicale en Charente

Plus de 28 000 agents des trois versants de la Fonction Publique étaient appelés aux urnes dans notre Département. A cette heure, nous n’avons pas le taux définitif de participation ; il semble cependant qu’il ne soit pas en baisse par rapport à 2011. Plus de 50% des agents se sont exprimés pour prendre leur avenir en main. Les résultats partiels rassemblés jusqu’à présent nous permettent déjà de poser un premier bilan.

Fonction Publique Hospitalière :

La CGT arrive en tête en Charente et enregistre une progression tant en voix qu’en sièges. En particulier, la CGT enregistre une forte progression à Camille Claudel où elle dépasse les 60%. A Ruffec aussi, la CGT se place en tête avec 58 % des voix. Même constat à La Rochefoucauld avec 59% des suffrages en faveur de la CGT.

Fonction Publique Territoriale :

La CGT reste 1ère organisation syndicale du département. Notre syndicat arrive en tête au niveau du Grand Angoulême et devient majoritaire au Comité Technique de la mairie d’Angoulême. Nous conservons la première position au Comité Technique du Centre de gestion qui regroupe les petites collectivités.

Fonction Publique d’État :

Les résultats ne seront connus que la semaine prochaine.

Dans un contexte général qui vise à discréditer l’action syndicale et plus particulièrement la CGT, ce résultat confirme la pertinence des choix de la CGT, et conforte notre position de 1ère organisation syndicale de France.

La CGT remercie tous ses militants, syndiqués, sympathisants et électeurs qui, par leur implication et leur vote, ont permis l’obtention de ces bons résultats.